Le poêle à bois

L’alternative écologique au chauffage central : le poêle à bois

Brûler du bois et protéger l’environnement : certains affirment que ces deux-là sont incompatibles. C’est faux ! Car le poêle à bois est une excellente alternative écologique au chauffage central. Du moins si vous brûlez correctement dans un foyer qui répond aux normes d’émissions. Il permet d’amener une température de confort dans la pièce tout en faisant des économies avec le chauffage central. Par conséquent, découvrez le chauffage ‘intelligent’ et débarrassez-vous de ce foyer vieux de quinze ans ou plus.

Une interdiction des poêles à bois – sur laquelle les médias peuvent parfois spéculer – n’arrivera pas. Vraiment pas. Mieux encore : la combustion du bois est considérée dans toute l’Europe comme une source d’énergie renouvelable. Une source d’énergie propre et inépuisable, qui ne nuit pas à l’environnement. Ce n’est pas surprenant, car les poêles à bois modernes sont équipés d’un système de combustion si ingénieux, qu’ils n’émettent pratiquement pas de substances dangereuses pour l’environnement.

  • Méthode de combustion cruciale

L’effet de la combustion du bois sur l’environnement dépend aussi de nous : les acteurs. Si le bois ne reçoit pas assez d’oxygène pour la combustion, cela entraîne la formation de gaz et de substances qui ne sont pas entièrement oxydés (brûlés). Pensez au monoxyde de carbone ou aux particules fines. Les particules fines sont pas plus grandes qu’un centième de millimètre et composées d’un mélange de sels, de minéraux et de goudrons. Ces derniers sont les plus néfastes pour la santé. En effet, chauffer intelligent réduit la quantité de goudrons nocifs. Il est donc temps d’en apprendre un peu plus sur le chauffage au bois responsable.

  • Choisissez le bon foyer

Naturellement, tout commence par un foyer de qualité. Ils sont soumis à des exigences environnementales strictes, que les fabricants sont toujours plus nombreux à respecter. L’une de ces exigences est ladite réglementation ÉCOCONCEPTION pour foyers et poêles à bois. Officiellement, cette règle européenne ne sera en vigueur qu’à partir de 2022, mais la plupart des fabricants l’appliquent dès à présent. Les émissions de particules fines des nouveaux foyers sont au moins 100 fois inférieures à celle des foyers anciennes générations. À titre de comparaison : 1 cheminée ancienne produit autant d’émissions que cent poêles à bois moderne réunis.

  • Utilisez du bois de chauffage de qualité

Du bois de chauffage de qualité est la base de tout bon feu. L’essence la plus utilisée dans les foyers est le bois de chêne. Une essence dure, élastique et facilement disponible. D’autres essences appropriées sont le bois de bouleau, d’aune, de frêne et de hêtre. Les briquettes de bois (sans liants) sont également parfaites à utiliser dans le foyer. La principale condition est que le bois doit être suffisamment sec. Un séchage pendant 2 ans en plein air est généralement suffisant. N’utilisez jamais de bois peint, verni ou traité, car sa combustion libère des substances nocives. C’est non seulement mauvais pour l’environnement, mais aussi pour notre santé. Il en va de même pour les déchets, les chutes de bois et l’aggloméré. Bref : ne brûlez rien d’autre que du bois de chauffage propre !

  • Brûlez de manière responsable

Se chauffer au bois, c’est amusant, mais c’est aussi une affaire sérieuse. Voici huit conseils pour brûler de manière responsable :

  1. Veillez à ce que votre foyer ait la bonne puissance, adaptée à la pièce à chauffer et/ou avec suffisamment de recule par rapport à son rayonnement .
  2. Faites ramoner une fois par an la cheminée par un spécialiste agréé.
  3. Ne faites pas de feu en cas de brouillard ou lorsqu’il n’y a pas de vent. (retombée des fumées).
  4. Placez les bûches de bois de chauffage sur le fond, sur lequel vous posez du petit bois et « l’allume feu », que vous allumez. Empilez le bois sans le serrer pour permettre à l’air de bien passer. (rubrique « allumage d’un feu de bois »)
  5. Ouvrez l’arrivée d’air au maximum.
  6. Il commence à faire trop chaud avec le poêle à bois allumé ? Réduisez l’apport de bois, diminuez l’intensité du feu et réduisez l’aération du foyer. En tout cas, ne fermez jamais entièrement le clapet d’arrivée d’air.
  7. Contrôlez si vous chauffez convenablement. Un bon feu (couleurs jaune et orange, avec de petites pointes violettes et bleues) produit des flammes uniformes et vous ne voyez pratiquement pas de fumée sortir de la cheminée.
  8. Laissez un feu de bois s’éteindre seul, sans fermer la réglette de réglage d’arrivée d’air.

Intéressez-vous aussi à la méthode suisse (allumage inversé). Cette nouvelle méthode de combustion garantit un feu parfait. Profitez-en !